BIENVENUE SUR
Le Blog des Chullis

Les Chullis, une bande de passionnés

Comment choisir son casque ?

La marque CAMP fait le point sur cette sécurité indispensable

Publié par : Fanny - le 7 mai 2019

UNIVERS: - Accueil, - Escalade, Marques Outdoor, - Glisse

Cet article vous est proposé par CAMP, spécialiste du matériel de sécurité pour la montagne et la sécurité industrielle depuis plus de 100 ans. Camp vous apporte un guide pratique sur le choix d'une protection essentielle à la pratique de l'alpinisme, de l'escalade ou du ski de randonnée : Le casque.

Comment choisir son casque ?

En alpinisme et escalade et en ski de randonnée la protection de votre tête est essentielle. Mais comment être sûr de faire le bon choix et de se protéger efficacement ?

Essayons de mettre les choses au clair ! 

On nous parle de normes, de label, de certification, de différentes disciplines, mais comment s’y retrouver au milieu de tout cela pour choisir un casque adapté à sa pratique ?

Comment choisir un casque pour l'escalade et l'alpinisme ?

Pour la pratique de l’escalade ou de l’alpinisme le port du casque est vivement conseillé.

Afin d’apporter la protection adéquate à la pratique, les casques passent des tests en laboratoires afin d’obtenir la conformité à une norme. Cette norme vous assure à vous, utilisateur, d’être bien protégé durant votre pratique vis-à-vis des risques liés à cette pratique.

En alpinisme et en escalade, le choix du casque se fait parmi les casques ayant la norme EN 12492 : « Casques d'alpinistes » .Cette norme est principalement conçue pour protéger du risque de chute d’objets : pierre, glace,… Les essais permettent de mesurer la capacité du casque à absorber le choc d’une masse tombant sur les deux tiers supérieurs du casque et la résistance à la pénétration d’une masse pointue (cône de 60°) sur le sommet du casque. Pour ces essais, le casque est ajusté sur une fausse tête fixe et une masse chute sur le casque comme cela peut se produire en montagne.

Il y a de nombreux casques possédant cette norme, comme les casques CAMP : Storm, Armour, Titan, Speed comp et Rockstar.

Storm et Armour : protection, confort et look à l’épreuve du temps. Le Storm est le casque pour les grimpeurs qui ont besoin du meilleur en protection, légèreté et confort. Construit en polycarbonate et EPS, avec 22 ouvertures et avec des systèmes d’ajustements commodes et rapides, il est un casque très confortable et idéal pour les ascensions longues et difficiles, au cours desquelles vous oublierez que vous le portez. Et en ce qui concerne le confort, le best-seller Armor se caractérise par un excellent coiffant combiné à un look renouvelé - nouvelles couleurs et nouveaux graphismes – qui en font un casque toujours actuel, polyvalent et fiable.

Maintenant quid de la question du ski de randonnée ? 

Dans la pratique du ski de randonnée, à la descente, le casque limite les risques d’impacts lors de chutes, tout comme en ski alpin. Lorsque la tête casquée du skieur vient frapper une surface de la neige, cela crée une décélération brutale. C’est pourquoi les essais mesurent une décélération et non une force de choc comme pour les casques d’alpinisme. Le casque doit aussi protéger du risque de trépanation avec une pointe de bâton, un ski ou une branche en ski en forêt. Lors d’une chute, lorsque les skis et les bâtons volent en éclat, les points d’impact ne se limitent pas au sommet du casque comme pour l’essai en alpinisme mais aussi sur le pourtour du casque.

La pratique du ski de randonnée en montagne implique les mêmes risques qu’en alpinisme à cause des chutes de pierre ou de glace que l’on soit en phase de montée ou de descente. Il est donc nécessaire que le casque utilisé en ski de randonnée, protège comme le ferait un casque de ski alpin et un casque d’alpinisme. Afin de répondre à cette problématique, il faut rechercher un casque étant à la fois normé pour le ski alpin EN 1077 et pour l’alpinisme EN 12492.

La norme EN 1077 « Casques pour skieurs de ski alpin et de surf des neiges ». est destinée aux skieurs de ski alpin, aux skieurs de surf des neiges et aux groupes similaires, y compris les enfants et les skieurs de compétition. Le skieur de randonnée faisant partie des « groupes similaires », cette norme le concerne directement lorsqu’il descend à ski. Elle protège des risques de choc contre une surface et de pénétration. La décélération est mesurée en faisant chuter un casque, fixé à une fausse tête, sur une surface plane.

La norme comprend deux classes différentes de protection : la classe A et la classe B. Les casques de classe A couvrent intégralement la tête et les oreilles : ils sont principalement destinés aux skieurs utilisant les remontées mécaniques au cœur de l’hiver qui souhaitent une protection thermique en plus de la protection mécanique et une très haute résistance à la pénétration. La classe B permet une parfaite audition en découvrant les oreilles et une meilleure ventilation en diminuant l’exigence de pénétration. En effet, si un casque à des grandes ouvertures pour l’aération comme le casque d’alpinisme, la pénétration par ces trous est aisée et donc dangereuse. La classe B permet la ventilation tout en gardant une protection à la pénétration.

Ainsi le casque double norme, EN 12492 et EN 1077 type B, protège efficacement contre l’ensemble des dangers liés à la pratique.

CAMP propose pour cela le casque idéal : le Speed Comp. Un casque vous protégeant dans l’intégralité de vos pratiques : du ski de randonnée à l’escalade en passant par l’alpinisme.

Le Speed Comp : un casque de ski-alpinisme avec la double certification. Le Speed Comp est la réponse de C.A.M.P pour l’utilisation en ski de randonnée. Il est aussi conforme au règlement ISMF (Fédération Internationale de Ski-alpinisme) applicable depuis 2016, qui prévoit que les casques de ski-alpinisme de compétition soient conformes à la norme EN 12492 (alpiniste) et EN 1077/B (skieur alpin). La double certification garantit un standard de sécurité plus élevé pour les athlètes, en particulier pour assurer une haute protection contre les chocs latéraux. La robustesse du casque, qui est essentielle pour surmonter les tests rigoureux de pénétration exigés par la norme EN 1077/B, ne compromet pas le confort.

Pourquoi faut-il un casque normé ? 

Les casques d’alpinisme, d’escalade, et de ski alpin et de randonnée sont des EPI (équipement de protection individuelle).
Leur mise sur le marché est régie par le règlement européen (UE) 2016/425. Il définit les exigences essentielles de sécurité que doivent satisfaire les EPI., leur processus de certification et la surveillance du marché dans l’Union Européenne.

Qu'est ce qu'une norme ? 

Une norme est une règle à respecter. Pour les EPI, une norme est un ensemble d’exigences essentielles de sécurité destiné à protéger un ou plusieurs risques. Elle est conçue par un comité de normalisation composé de représentants des utilisateurs (associations, fédérations…), des pouvoirs publics, des fabricants et des laboratoires certificateurs. Lorsqu’elle est harmonisée, la norme est reconnue par tous les états membres de l’UE et a été conçue en fonction du règlement EPI. Cela lui confère une présomption de conformité à ce règlement, validée par le processus de certification et le marquage CE du produit.

Comment fonctionnent les casques ?

La plupart des utilisateurs sont conscients qu’un casque est conçu pour protéger la tête de l’impact de pierres provenant d’en haut ou de l’impact provoqué par une chute. Toutefois, peu de gens comprennent et connaissent exactement comment tout cela fonctionne.

Pour la protection des chocs contre une surface ou des chocs dus à une chute d’objet, les casques absorbent l’énergie cinétique en dissipant cette énergie par déformation. Les différentes couches composant le casque (calotte, mousse synthétique, rembourrage) participent à cette absorption. Mais la déformation varie si l’essai est effectué à – 25°C ou à + 35°C : il faut donc trouver le bon compromis pour avoir un niveau de performance constant sur 60° d’amplitude thermique !

La protection contre la pénétration, est assurée par des protections sur les aérations pour les casques de skieurs de randonnée et une calotte plus épaisse sur le sommet du casque pour les casques d’alpinistes. Au cours des essais, le poinçon ne doit jamais atteindre la tête.

En fin de compte, quelle que soit sa passion, porter un casque CAMP signifie choisir un produit orienté vers la facilité d’utilisation combinée à la performance, sans plus d’excuses pour grimper ou skier sans.

Retrouvez notre sélection de casques CAMP sur chullanka.com ou dans un de nos 4 magasins Chullanka. En plus, en ce moment, ce sont les Chull'Days avec -20% sur la marque CAMP ! Profitez-en pour vous équiper d'un casque CAMP. 

Pourquoi acheter chez nous

  • Des passionnés
    à votre service

  • Satisfait
    ou remboursé

  • Livraison
    en 24H

  • Paiement sécurisé

La
fidèlité
rapporte

500 points=
12€