BIENVENUE SUR
Le Blog des Chullis

Les Chullis, une bande de passionnés

Rinjani, la Nationale qui mène aux nuages - Part 1

Publié par : Sophie - le 29 juin 2018

UNIVERS: - Accueil, Récits d'aventures, Chull' Ambassadeurs

Romain, notre Chull’ Ambassadeur membre du chat communautaire, vous livre son aventure sur le Mont Rinjani, sur l’île de Lombok en Indonésie. Pendant 3 semaines, vous pourrez retrouver ses aventures sur le célèbre volcan indonésien !

Découvrez la première partie de son récit maintenant ! 

Quitter Bali pour Lombok 

“ Me voilà en surf trip sur Bali depuis maintenant un mois. Le but de ce voyage est simple, prendre du niveau en surf, mais je ne pouvais pas rentrer en France sans assouvir ma passion pour la montagne.
En regardant les reliefs, je me suis vite aperçu qu'il y avait 2 gros sommets à faire. Le Mont Agung, 3031m sur l’île de Bali et le Mont Rinjani, 3726m sur l'île de Lombok. Mon choix s'est très vite tourné vers le Rinjani étant donné que le Mont Agung est actuellement en éruption.
Avec ses 3726m, le Rinjani est le 2ème plus haut volcan d'Indonésie. Il se situe sur l'île de Lombok, à l'ouest de Bali. Sa dernière éruption remonte à 2016. Il existe deux voies pour parvenir au sommet : Seranu ou Sembalun, cette dernière étant la plus rapide. Le Rinjani est connu mondialement pour son incroyable vue.
Le plus difficile pour moi était de trouver un créneau afin de pouvoir partir à l'assaut de ce monstre sans pour autant rater les bonnes vagues. Cela tombe bien, les vagues se sont arrêtées pour une semaine, c'est le moment de partir. Ni une ni deux je check les conditions météorologiques du Rinjani et cela n'est pas très rassurant : nuages, pluie et orages risquent d'être de la partie. Une petite fenêtre semble apparaître et j'en profite pour réserver mon billet afin de me rendre à Senaru, point de départ du trek.

Surf Bali Paddle Bali

Organiser l’ascension

A ce moment-là, je pars avec l'idée de réaliser ce trek sans guide, ni porteur car je n'ai pas envie de faire parti de ce tourisme de masse. Je me renseigne donc auprès de Jule, mon hôte à Senaru. Jule est un ancien porteur et guide du Rinjani. Il est né ici et par conséquent il connaît très bien ce terrain. Chez lui, de grandes cartes et photos du Rinjani habillent les murs de son restaurant. Jule me dit clairement que ce n'est pas possible de réaliser cette ascension tout seul car le milieu est hostile et dangereux. D'après lui, tous les ans, des touristes se perdent ou se blessent en se lançant à l'assaut du Rinjani. Il réussi à me mettre le doute, je pars donc repérer les alentours, j'observe, je réfléchi.
Aujourd'hui les conditions météo ne sont pas au top. Le ciel est gris, le Rinjani se cache derrière une épaisse couche de nuages aussi rapides que des chevaux au galop. La météo annonce des orages pour demain et je n'ai pas de tente. Du coup je craque et je réserve à Jule un trek pour 2 jours et 1 nuit. Je veux voir et vivre tout ce que j'ai pu lire sur cette montagne. Et puis, il est souvent préférable d'écouter les locaux.

Lundi, Senaru 601m

Comme prévu, un chauffeur vient me chercher devant le homestay de Jule afin de me déposer chez l'organisateur. Il me dit de changer de camion et de m'installer dans la benne du camion de devant. Dans ce tout petit camion blanc, il y a deux Chinois, 1 Occidental, 5 Indonésiens et ces fameux paniers sur tiges de bambou qu'utilisent les porteurs; autant vous dire, on est bien serrés !
Personne ne se présente mais je devine très vite qui sont les touristes et qui fait partie de l'organisation. Il suffit juste de regarder qui a des tongs ou non.

Le camion part et l’un des porteurs nous dit qu'il y en a pour environ une heure de route avant de rejoindre le point de départ situé à Sembalun. L'Occidental me demande d'où je viens et coup de chance, il est Français. Il s'appelle Damien, c'est un photographe de 26 ans, passionné de paysage et qui parcours le monde à la recherche du plus beau cliché.

Porteur

Sembalun, 1156m

Après s'être enregistré sur le registre du Parc National du Rinjani, un des Indonésiens me regarde et me demande si je suis prêt. "Bien sûr mon gars !". À ce moment là, une première chose m'interpelle. Ce petit gars est tout jeune. Damien me dit qu'il s'agit de notre guide, il s'appel Yacine, il a 20 ans, marié et un enfant, mais c'est aussi la 3ème fois qu'il fait le Rinjani. Il me parait tellement jeune et pas sûr de lui que je me pose des questions. Bon, je ne dis rien, j'attends de voir. Comme tous les autres, Yacine, notre guide, est également en tongs. Je sais que c'est culturel chez eux, mais cela est tout de même surprenant.
Nous voilà partis, il fait lourd, le ciel est très couvert et le Rinjani se cache derrière un plafond nuageux bien bas. Le trek commence par une petite partie tranquille, la végétation n'est pas aussi dense que je pouvais l'imaginer. Le dénivelé n'est pas vraiment important et le chemin est très bien tracé, impossible de se perdre.
Les porteurs sont partis devant nous afin de prendre de l'avance. Je ne sais même plus à quoi ils ressemblent. Je me souviens juste d'un homme dans la benne beaucoup plus souriant que les autres lorsqu'on le regardait. Vous savez, ce type de sourire tellement expressif et vrai ? Je veux retrouver ce mec afin de mieux le connaître. Nous rattrapons les porteurs au premier petit passage technique sur un chemin poussiéreux, accidenté et assez raide.
En haut, les deux Chinois commencent à tirer la langue, Yacine décide de faire une pause. Je pensais que les porteurs allaient s'arrêter mais non, ils continuent sans faire de bruit et avec le sourire. En haut de ce petit passage, une prairie verdoyante habillée par bon nombre de vaches mais aussi par beaucoup de touristes. J'aperçois au loin deux hommes avec des motos qui racoles les touristes afin de leur vendre un transport pour aller jusqu'au camp II. Personne ne craque pour le moment ... mais je comprends à quel point ce lieu est touristique.

Sembalun

Position II, 1500m

Après une marche à un rythme normal, nous relions la position II en 1h30. Les porteurs sont déjà arrivés et commencent à préparer le repas. Dès notre arrivée, je reste scotché par le nombre de personne présentes à cet endroit. Il y a même un petit magasin temporaire afin de s'offrir des rafraîchissements. Tellement de monde que Yacine peine à retrouver nos porteurs.
Voici venu pour nous le temps de manger. Au menu, soupe de noodles végétariennes et son riz sur fond de montagne verdoyante recouverte de nuages. Au loin, derrière cette sorte de refuge, il y a des singes. Amusant oui, mais attendez un peu ... Aujourd'hui, le soleil n'est pas de notre côté. Le ciel est couvert, une petite brise se lève et l'équipe se met à grelotter. Nous demandons à Yacine et à un porteur si tout va bien mais ils ne parlent pas très bien anglais. Leurs réponses : "Cold, Cold". Avec Damien, nous trouvons ça assez surprenant car ne nous sommes pas très haut et pour nous il ne fait pas froid mais ils grelottent de plus en plus. C'est alors que je prête une polaire à notre porteur. Son visage si marqué se met à s'émerveiller et le bonheur surgit de ces yeux. Un regard et un sourire que je ne pourrai oublier.
Après manger, en tant que bon photographe, Damien part voir les singes avec son appareil photo afin d'immortaliser ce moment. Il revient avec le sourire et me dit : "Va voir les singes là bas."
Une fois sur place, ce si beau paysage prend une toute autre tournure. Cette montagne verdoyante se transforme en une montagne multicolore. Non pas grâce à sa faune et sa flore mais à cause des tonnes de déchets cachés derrière une petite bute. Ce que j'ai pu lire sur cette montagne se confirme malheureusement.
Un peu en contrebas, des Indonésiens brûlent les déchets et enterrent les cendres. En les regardant, je comprends très vite de part leurs regards que je n'ai rien à faire ici.
Alors que le repas se termine pour nous, un groupe de 5 touristes pas très souriants nous rejoint. Nous repartons à l'assaut du Rinjani en suivant ce sentier poussiéreux bordé de hautes herbes vertes. Jusqu'à présent, pas de grosse difficulté mais j’aperçois au loin le dénivelé que nous allons devoir affronter.”

Position 2 Posiiton 2 Position 2Part 3

Partie 2 à suivre très prochainement …

 

Pourquoi acheter chez nous

  • Des passionnés
    à votre service

  • Satisfait
    ou remboursé

  • Livraison
    en 24H

  • Paiement sécurisé

La
fidèlité
rapporte

500 points=
12€