BIENVENUE SUR
Le Blog des Chullis

Les Chullis, une bande de passionnés

Et si on courait dans la neige ?

Maxime, Chulli de Metz, vous conseille

Publié par : Fanny - le 28 février 2017

UNIVERS: - Accueil, Chullanka Metz, Actualités Magasins

Maxime, Chulli expert en Trail et Accessoires multisports, du magasin Chullanka Metz accompagne de nombreux passionnés dans leurs pratiques du running/trail. Il organise les RUN du lundi au départ du magasin et vous êtes nombreux à profiter de ses conseils.

Une question revient souvent, peut-on courir dans la neige ? Avec quel équipement ?

Maxime vous répond !

De quoi est constituée la base de l’équipement pour courir dans la neige ?

Pour courir dans la neige l’équipement doit être un peu modifié par rapport au package habituel, que ce soit au niveau textile ou au niveau du matériel dans le sac. Il y a plus de contraintes climatiques et donc le coureur doit faire évoluer son matériel.

Lors d’une sortie Trail dans la neige, le froid sera forcément l’ennemi mais pas que. Une paire de gants, un bonnet (ou bandeau), un tour de cou, sont les accessoires primordiaux. Ensuite le matériel doit évoluer en fonction de la météo et surtout des températures. Nous ne sommes pas tous égaux face aux températures froides et surtout les dépenses énergétiques ne sont pas les mêmes en fonction de la séance réalisée. C’est là que chacun va choisir entre 2 ou 3 couches. Il est clair que lors d’un footing, les trois couches textiles seront à privilégier et seulement deux couches s’il s’agit d’une séance de fractionné ou au seuil. Attention néanmoins aux phases de récupérations ou aux descentes.

Comment s’entraîner à courir dans la neige ?

« Rien de plus simple, il suffit de se motiver, de mettre les basket et de sortir courir ! » dirons certains… C’est en fait un peu plus compliqué que cela. En effet la traction dans la neige n’est pas la même et un entrainement spécifique est fortement conseillé. Vos appuis sont plus délicats et plus fuyants donc au niveau des muscles l’effort n’est pas le même, surtout si vous avez une poussée puissante. S’entraîner à augmenter la cadence de votre foulée permettra une poussée moins longue et donc avec moins de perte d’énergie en fin d’appui. En d’autres mots, réduisez la foulée mais gardez la même allure.

Pour cela voici quelques conseils en fonction de votre localisation ou de votre matériel :

  • Courez sur du sable. Oui, oui, sur du sable afin d’avoir un terrain meuble ce qui vous forcera à réduire la longueur de votre foulée. Déterminez deux points assez distants l’un de l’autre et travaillez
  • Utilisez des marques au sol. C’est un travail souvent utilisé sur piste pour allonger la foulée pour les coureurs, mais aussi pour augmenter la fréquence sur d’autres disciplines comme le saut en hauteur. Mesurez votre foulée (à l’aide d’un ami qui vous observer ou d’une montre qui mesure votre foulée moyenne. Ensuite, sur 20 à 30 m, mettez une marque au sol (un petit caillou ou une branche) en réduisant l’espace de 20% par rapport à votre foulée (tous les 80 cm si vous avez une foulée de 1 m). Faites ensuite des passages à allure progressive avec déjà 20 à 30 m d’élan.
  • Faites du fractionné en cote. Vous ne pourrez pas tricher, pour monter plus vite, il faudra augmenter votre cadence sans augmenter ni la puissance d’appui ni la longueur de la foulée.

Quelles sont les difficultés ou spécificités de la course dans la neige ?

La course dans la neige est forcément pratiquée avec des conditions météo spécifiques à la saison et au milieu. Les températures, le vent, les intempéries, le sol, sont des éléments à prendre en compte dans l’approche de la pratique. De plus en plus de courses se passent en fin de journée dès là nuit tombée. C’est aussi un facteur à prendre en considération.

Le choix des chaussures est primordial, peux-tu nous donner les spécificités d’une bonne chaussure de trail pour la neige ?

Effectivement, la neige n’est pas une surface sur laquelle le coureur a l’habitude de pratiquer. On a plus souvent un terrain sec, pierreux ou alors un terrain plus boueux. C’est le terrain boueux qui va ressembler le plus à la neige au niveau des appuis. On va donc utiliser des chaussures semblables dans les deux cas.

Ce qu’il faudra regarder avant tout c’est l’accroche. Les marques développent aujourd’hui des gammes polyvalentes mais aussi des gammes spécifiques avec plus d’accroche pour ces types de course. C’est une paire de chaussures qui n’est pas utilisée toute l’année et donc souvent il s’agit de la deuxième paire de Trail dans votre placard.

Il existe une alternative pour les traileurs souhaitant utiliser une seule paire de chaussures. Des systèmes de crampons ou chaînettes peuvent être adaptés sur les chaussures afin de leur apporter l’accroche nécessaire. Différents systèmes existent en fonction de l’utilisation allant jusqu’aux crampons de 2 à 3 cm pour accrocher dans une neige très dure comme ça peut être le cas sur certaines courses ou même en été sur des névés.

Côté nutrition ? Comment on se prépare à courir dans la neige, avant, pendant et après l’effort ?

La nutrition est importante dès que l’on fait un effort physique. Durant un Trail blanc elle est encore plus importante car on ne peut pas tricher face aux températures froides.

En amont de la course les réserves énergétiques du coureur doivent être remontées au maximum afin de prendre le départ de la course dans les meilleures conditions. Différents moyens existent comme l’apport en Glucides, Protéines, Calcium, Vitamines, Malate…

Durant la course il est bon de s’alimenter un peu plus régulièrement que d’habitude car la dépense énergétique est plus importante. Il ne faut surtout pas oublier de s’hydrater car la sensation de besoin d’hydratation n’est pas présente mais le besoin, lui, est bien là. Barres, gels et boissons énergétiques seront vos alliés durant la course.

Après la course la récupération est importante afin de ne pas souffrir de courbatures ou de baisse d’énergie sur les jours qui suivent. Les marques ont développé depuis quelques années de très bonnes gammes de récupération.

Côté matériel ? Peux-tu nous créer une panoplie complète pour aller courir dans la neige ?

Concernant le matériel il faut prendre en compte le textile, mais aussi la chaussure et enfin un sac à dos Ultra Vest 4.0 d'Ultimate Direction et ce que l’on y met à l’intérieur :

TEXTILE :

CHAUSSURES :

SAC A DOS :

Quels sont les trails des neiges les plus reconnus en France et dans le monde ?

Il y a beaucoup de course l’hiver avec une dimension régionale et quelques courses à dimension nationale mais le Trail Blanc est souvent une pratique en local. Néanmoins quelques courses sortent du lot comme : La Romeufontaine, O’XyRace Trail Blanc Jurassien, Raidlight Winter Trail, Trail Blanc des Vosges

Pour en savoir plus et si vous avez des questions, contactez notre Chulli !

Pourquoi acheter chez nous

  • Des passionnés
    à votre service

  • Satisfait
    ou remboursé

  • Livraison
    en 24H

  • Paiement sécurisé

La
fidèlité
rapporte

500 points=
12€